Le réseau de lignes aériennes

SNOTL - le site non officiel des Transports publics lausannois

Introduction

Dix lignes de trolleybus et une généreuse centaine de kilomètres de lignes aériennes (LA), le réseau électrifié routier des TL est le plus dense de Suisse, et même d'Europe centrale. Près de 1'000 points d'ancrage aux bâtiments et 3'500 poteaux tiennent des dizaines de tonnes de cuivre suspendues au-dessus des têtes des Lausannois.

A travers ce reportage, nous vous présenterons les différentes infrastructures nécessaires à l'expoloitation d'une telle installation et le plan détaillé du réseau électrifié.

Aiguilles

21 mai 2008,
Chauderon - BF
Aiguilles talonnées

Une aiguille talonnée (ou plus communément "de réunion") permet à deux lignes de trolleybus de se rejoindre en une seule. Au point d'intersection, une portion de ligne est sectionnée (ou isolée) pour éviter toute surtension.

21 mai 2008,
Bellevaux - BF
Aiguilles électriques

Egalement désignée par "aiguille de déviation", cette installation commandée à distance par le conducteur du trolleybus permet une bifurcation d'itinéraires. Au point d'intersection, une portion de ligne est sectionnée (ou isolée) pour éviter toute surtension.
En noir, position par défaut. En rouge, position par commande.

23 avril 2008,
Croix d'Ouchy - BF
Croisements

Dans ce cas aussi, une portion de ligne est sectionnée (ou isolée) au point d'intersection.

21 mai 2008,
Lausanne-CFF - BF
Aiguilles "semi-anglaises"

Seulement six exemplaires sur la totalité du réseau lausannois : Beaulieu, Bel-Air, Cécil, Lausanne-CFF. Là encore, un système de sectionnement s'impose au point d'intersection.
En noir, position par défaut. En rouge, position par commande.

10 juillet 2006,
Tunnel - BF
Aiguille sélective

Pièce unique à Lausanne, place du Tunnel. La direction empruntée par les perches ne dépend que de leur position par rapport à l'aiguille.

Système de suspension

Attaches

Des attaches (ou système de suspension) de diverses formes sont accrochés aux fils torsadés, reliées elles-mêmes aux poteaux ou aux bâtiments alentours. Elles servent à maintenir la ligne de contact en cuivre tout en gardant une certaine flexibilité, notamment en cas de dilatation.

Le système de suspension le plus récent à Lausanne, appelé "ISOK", est construit par Kümmler+Matter (K+M) et est illustré par exemple en dernière image (attaches noires).

     
     
Photos FD - 2008

27 mai 2008,
Chauderon - FD
Ancrages aux bâtiments

Quand les conditions le permettent (surtout au centre-ville), les fils soutenant la ligne de contact sont fixés aux murs des bâtiments alentours. Il en existe près d'un millier sur le réseau TL. Cette option ne requiert donc pas l'élévation d'un poteau.
27 mai 2008,
Vallonnette - FD

Quelques exemples de poteaux
Poteaux

Pour supporter le poids non négligeable de la ligne aérienne, il faut prévoir des poteaux assez large et solidement ancrés dans le sol quand la fixation sur les bâtiments n'est pas possible ! Environ 3'500 poteaux se dressent le long des rues de la région lausannoise.
27 mai 2008,
Victor-Ruffy - FD

Divers

Ancien modèle
27 mai 2008,
Chauderon - FD
Commandes d'aiguille et antennes

A Lausanne, le chauffeur doit commander lui-même avant chaque aiguille de déviation le chemin que les perches de son trolleybus vont emprunter. Lorsqu'il désire prendre la ligne par défaut, il lui suffit de franchir l'aiguille avec prudence. Lorsqu'il souhaite suivre la route de déviation, le conducteur envoie à la tête de perche une impulsion électro-magnétique depuis son poste de conduite en actionnant l'un des deux boutons de son tableau de bord. Ceci a pour effet de modifier la direction les lames de l'aiguille au moment où les perches atteignent l'antenne (ci-contre, à gauche) fixée au fil de cuivre peu avant la bifurcation. Le second bouton annule la commande pour autant que l'antenne ne soit pas encore dépassée.

Sur chaque aiguille électrique se trouve une flèche indiquant la direction à commander (en haut à droite). Le numéro inscrit sur la plaquette indique le matricule de l'aiguille, la couleur ("rouge orangé" ou vert) désigne la vitesse de passage maximal de l'aguille afin d'éviter un décâblement. Le rouge annonce une aiguille à courbe serrée. Donc... prudence.

La flèche en diodes jaunes (en bas à droite), placée visiblement après l'aiguille, indique la direction actuelle de l'aiguille pour confirmer au chauffeur son chemin choisi. Lorsque l'aguille est commandée, la flèche change de direction au moment du passage de l'antenne.

Pour la petite anecdote, la ligne (Val-Vert - Renens) est la seule où aucune commande d'aiguille n'est nécessaire.
19 mai 2008,
Montbenon - FD
Nouveau modèle
20 novembre 2007,
Figuiers - FD
17 décembre 2007,
Figuiers - FD

30 novembre 2007,
Figuiers - FD
Isolateurs

Sur la totalité du réseau TL, plusieurs sous-stations alimentent la ligne aérienne. Une séparation du courant électrique est nécessaire pour isoler les secteurs entre eux (à gauche), notamment pour des questions de différence de potentiel. A ces endroits, des isolateurs de section sont installés sur la ligne aérienne. La plupart des modèle installés à Lausanne ne permettent pas d'accélérer lorsque les perches passent ces éléments, mais quelques nouveaux isolateurs permettent de passer outre ce problème (plus d'informations : K+M).

Aux aiguilles (à droite), des isolateurs sont également installés lorsque des fils de différentes natures se croisent. En effet, la ligne de contact est constituée de deux câbles : l'un alimente le trolleybus en électricité, l'autre réceptionne le retour de courant.
27 mai 2008,
Chauderon - FD

21 mai 2008,
Prilly-Eglise - BF
Lignes de chauffage

Les lignes de chauffage surplombent certains terminus. Elles permettent aux trolleybus de temporiser et de laisser passer d'autres véhicules tout en restant prêts au départ (suspensions gonflées et freins desserrés grâce au compresseur électrique). C'est le cas notamment lors de courses d'auto-école.

8 octobre 2007,
Virgile-Rossel - FD
Véhicules

Pour atteindre la ligne aérienne dans l'intention de réparer une aiguille ou installer un nouveau tronçon, les TL possèdent plusieurs camions équipés d'une tourelle. Ci-contre, l'entreprise Kümmler+Matter, avec ses propres camions, monte la nouvelle ligne aérienne pour le Réseau 08.
19 décembre 2007,
Chauderon - FD

Plan complet de la ligne aérienne

Plan détaillé
(PDF, 923 KO)
Synthèse

Le réseau complet de ligne aérienne du réseau TL sous la forme d'un fichier PDF.

Mise à jour : 25 juillet 2008

Sources

- Kümmler+Matter, Zurich
- Banc Public 49 - mars 2007


© SNOTL - 2006-2009. Site optimisé pour une résolution d'écran 1024 x 768.